Offre mission de DPO à temps partagé

Pourquoi désigner un avocat DPO externe à temps partagé ?

Sa désignation donne à l’organisme un véritable « pilote de la conformité » pour établir et/ou mettre en oeuvre un plan de mise en conformité rationnel au lieu d’entreprendre de multiples actions au fil de l’eau.

Elle est, en B to B, de nature à rassurer les clients lorsque l’organisme intervient en qualité de sous-traitant.

Elle est, en B to C, de nature à rassurer les clients, prospects et autres personnes concernées, ce qui va constituer de plus en plus un avantage concurrentiel.

Quels organismes peuvent désigner un avocat DPO ?

Les avocats DPO du cabinet sont déjà désignés et peuvent être désignés délégués à la protection des données (DPD) externes de votre organisme conformément au RGPD, à la loi informatique et libertés modifiée et adaptée, au Règlement Intérieur National (RIN) de la profession d’avocat et au règlement intérieur du Barreau de Paris.

Quels avantages pour l’organisme ?

Le DPO est un acteur de la sécurité juridique au sein de l’organisme. Son action peut prendre plusieurs formes : le conseil, la recommandation, la sensibilisation, la médiation et l’alerte en cas de dysfonctionnement.

Comment désigner un DPO ?

C’est simple, il suffit de compléter en ligne le formulaire de désignation sur le site internet de la CNIL.

Quelle relation avec la CNIL ?

La CNIL a mis en place un service spécifique pour garantir au DPO une réponse rapide et de qualité. Il s’agit d’un guichet unique pour toutes les questions juridiques ou les éclairages liés à l’exercice de la fonction. Ce service n’est accessible qu’aux organismes ayant désigné un DPO.

D’autres avantages ?

Le DPO est un interlocuteur privilégié de la CNIL. Ses demandes sont donc traitées en priorité. Il fait partie du réseau des DPO animé par la CNIL. Il participe à la réflexion liée à l’évolution de la fonction, à la création d’outils de travail, des textes juridiques.